Article

STOP au dénigrement du coaching!

Cela suffit. Aujourd’hui j’ai besoin de pousser mon cri de “ras le bol” face au dénigrement très en vogue de notre beau métier de coach. Il est devenu très à la mode de dire des choses comme tout le monde peut être coach ! ils demandent trop cher ! il y a tellement d’arnaques ! manipulateurs ! des “vendeurs de rêves” !! Après un engouement pour le coaching il y a 10 ans, il est de bon ton de démolir le métier, de répéter, la plupart du temps sans en avoir fait l’expérience ou sans vérification que finalement le “coaching” c’est du vent (en restant polie). Ces affirmations me révoltent.

Cela suffit. Aujourd’hui j’ai besoin de pousser mon cri de “ras le bol” face au dénigrement très en vogue de notre beau métier de coach.

Il est devenu très à la mode de dire des choses comme

  • tout le monde peut être coach !
  • ils demandent trop cher !
  • il y a tellement d’arnaques !
  • manipulateurs !
  • des “vendeurs de rêves” !!

Pourquoi cette rumeur? Que traduit – elle? Quels sont les dangers? Encouragement à  garder l’envie d’être coach et de donner le meilleur de soi au monde !

Cela suffit. Aujourd’hui j’ai besoin de pousser mon cri de “ras le bol” face au dénigrement très en vogue de notre beau métier de coach.

Il est devenu très à la mode de dire des choses comme

tout le monde peut être coach !

ils demandent trop cher !

il y a tellement d’arnaques !

manipulateurs !

des “vendeurs de rêves” !!

Après un engouement pour le coaching il y a 10 ans, il est de bon ton de démolir le métier, de répéter, la plupart du temps sans en avoir fait l’expérience ou sans vérification que finalement le “coaching” c’est du vent (en restant polie).

Ces affirmations me révoltent.

J’ai la sensation qu’on dit des coachs que ce sont des clowns de kermesse malhonnêtes comme on dirait que

les fonctionnaires sont des tire-au-flancs

les militaires des brutasses

les profs des profiteurs aux vacances faciles

les camionneurs dragueurs

les sportifs n’ont pas inventé le fil à couper le beurre

les danseurs sont tous des homo

les acupuncteurs des charlatans etc…

ça se dit, ça se répète et … c’est n’importe quoi.

Quant au dénigrement du coaching c’est bien pratique.

Parce que cela évite de se poser la question de savoir si oui ou non un coaching de vie ou professionnel me serait utile ! D’investir un tant soi peu en soi ! D’élargir sa zone de confort !

Cela pèse aussi lourd sur l’obtention des résultats: quand une personne s’engage dans un processus d’accompagnement c’est avant tout en elle-même qu’elle doit prendre confiance pour réussir. Cependant si d’emblée elle a une inquiétude sous jacente par rapport à son investissement, au premier « coup de trafalgar » entendez par là remise en cause de son ego, émotion, croyance limitante à dépasser qui surgit il est tellement plus facile pour elle de faire demi-tour en fuyant son coaching et en accusant le coach d’être ceci ou cela pour le justifier que de rester et d’avancer ! Donc cette rumeur encourage les fuites et les complaisances envers les blocages en retournant le problème contre le coach.

Moi je ne serai pas là si le coaching n’existait pas. La plupart des mentors et coach qui m’ont guidée sont des personnalités profondément humaines, honnêtes et investis. Passionnés pour aider après avoir eux mêmes passés des caps incroyables dans leurs existences.

Les coachs sont la plupart du temps des êtres courageux et dévoués.

Alors soyons clair. Personne n’est obligé d’être victime de personne.

Dans mon parcours de coach, mes clients ont vécu des changements de vie décisif, se sont sortis de situations au pronostic vital engagé (et je pèse mes mots), ont sauvé une entreprise de la faillite et une famille d’un divorce… et ont réalisé leurs plus beaux changements de vie plus aisément et leurs plus beaux rêves grâce à mon aide.

J’ai calculé à 0,5% sur 10 ans de travail, oui et je le dis franchement, la proportion de personnes qui ont demandé des remboursements, m’ont considérée comme une arnaqueuse malhonnête parce que j’avais fait une erreur de casting et que l’accompagnement n’était pas pour eux au final.

C’est tout. Et on ne peut pas exercer ce métier sans prendre le risque de faire des erreurs. Et je trouve que cela est encore plus courageux de la part des coachs de le prendre pour malgré tout servir.

3 dernières remarques :

  1. cette méfiance soudaine et tous azimuts dans le grand public a été largement divulguée dans les médias qui vont toujours chercher à faire peur pour l’audimat avec des cas de personnes qui se sont fait réellement escroquées. Et jamais ne sont mis en avant les cas largement majoritaires de milliers d’accompagnements qui se font dans le respect, le professionnalisme, le dévouement et l’efficacité.
  2. la tendance a pris son essor après la crise covid. Frilosité, flou, peur du lendemain … Où sont passés les candidats auparavant volontaires, décidés à aller de l’avant, prêts à investir rapidement pour changer leur vie ? Que s’est il passé dans les esprits et les coeurs pendant la crise sanitaire?
  3. Certains trouvent de bon ton de “surfer” sur cette vague de manière assez douteuse et clairement racoleuse et populiste en disant “attention beaucoup peuvent vous arnaquer, mais pas moi” encourageant ainsi la rumeur contre leur pairs et leur propre métier! Là oui je suis d’accord, sauve qui peut face à ces manipulations dangereuses.

Alors haut les coeurs les coachs, on reste la tête haute et on se bat pour défendre nos couleurs, nos tarifs, notre valeur, nos accompagnements géniaux et nos programmes qu’on adore et on demande des témoignages à tous ceux qui apportent la preuve irréfutable de notre sérieux !!

Non mais.

(D’ailleurs, si je vous ai un jour accompagné, inspiré ou aidé de quelque manière que ce soit merci de témoigner en commentaire! ou via le formulaire de contact )

Cet article vous a plu ?

Derniers articles

Actualités

Pas de point à la ligne sur scène!

Avalées les fins des phrases ! Les derniers mots deviennent inaudibles, et le rythme monotone! Mettre des points finaux à la fin des phrases n'aide pas celui qui est sur scène. Comment se débarrasser de cette mauvaise habitude scolaire

Articuler les orteils: le début de l’éloquence sur scène !

Et si le petit caillou que Démosthène se mettait dans la bouche pour mieux articuler, nous le mettions entre nos orteils pour mieux avoir conscience de notre ancrage? ☺️ Clin d'oeil à mes amis conférenciers... Il

Bonne fête maman! Et à ton corps!

Aujourd'hui si j'ai une chose à fêter ce n'est pas juste mon égo de maman, mais la gratitude pour la vie qui, de la douleur m'a amenée à la conscience du corps: l'épanouissement de nos

Recevoir l'article en PDF :

STOP au dénigrement du coaching!

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les newsletter de Laurence Arpi. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.  En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et de vos droits

Inscrivez-vous à ma newsletter

Restons en contact & suivez mon actualité.

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les newsletter de Laurence Arpi. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.  En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et de vos droits