Article

Comment éviter les maux du dos et favoriser le bien-être au travail avec un « bureau organique »

Les maux de dos, de tête, les douleurs récurrentes sont des signes de fatigue du corps au travail. La posture sédentaire derrière l'ordinateur ne permet pas au corps de rester vivant. Conditionnés depuis la scolarité à rester assis sur la chaise, les corps ont perdu souvent leur capacité à auto-réguler stress et tensions et cela impacte fort la santé. L'aménagement d'un bureau organique peut-être la solution... je te partage comment j'ai créé le mien en respectant les principes du Body Art Healing, l'art du corps qui guérit la vie. En Bonus: ta "check list" pour créer un espace organique.

Les maux de dos, de tête, les douleurs récurrentes sont des signes de fatigue du corps au travail. La posture sédentaire derrière l’ordinateur ne permet pas au corps de rester vivant. Conditionnés depuis la scolarité à rester assis sur la chaise, les corps ont perdu souvent leur capacité à auto-réguler stress et tensions et cela impacte fort la santé. L’aménagement d’un bureau organique peut-être la solution… je te partage comment j’ai créé le mien en respectant les principes du Body Art Healing, l’art du corps qui guérit la vie.

En Bonus: ta « check list » pour créer un espace organique.

 

Envie d’écouter le podcast avec toutes les anecdotes qui illustrent l’article?

Pas le temps de lire ou un envie d’écouter pendant un voyage?

Pour accéder au Podcast CLIQUEZ ICI

Organique signifie: qui respecte le vivant, va dans son sens, le soutient. Avoir un bureau « organique » permet d’éviter toute « l’usure » du corps au travail. J’ai crée un bureau organique pour respecter la vie dans mon corps et je te partage mes secrets: un espace où tu te sens bien pour travailler c’est aussi une manière de te donner de l’amour à toi même! Bonne visite!

Des matières naturelles

Partie intégrante de ma maison en terre-paille, mon bureau est construit uniquement en matière naturelles.

Ma maison a été élaborée comme un « flexagone » c’est à dire un ensemble d’hexagones. Le nom souligne la « flexibilité » de ce type de construction. Il permet en effet de construire une maison petit à petit en habitant l’un des hexagone pendant que l’on construit les autres. Ma petite famille et moi avons ainsi vécu dans deux hexagones de 80m2 au total pendant la construction des 120 m2 restant de la maison. On acolle les hexagones les uns aux autres à la manière d’une ruche d’abeilles.

La technique utilisée pour les murs est celle de la C.S.T Cellule Sous Tension initiée par Tom Rijven en 1995. Tous les détails sur ce type de construction sont sur son site.

L’avantage est l’isolation maximale: mon bureau même en pleine chaleur d’été reste frais protégé par les murs de paille imbibée d’argile. Très peu de bois est consommé pour cette construction.

L’effet de la terre dans les murs est sensibles pour tous ceux qui y vivent: on ressent un calme, un effet « destressant » immédiat dans le corps. Comme si il pouvait mieux respirer et se poser.

Pour ma part, après quelques semaines dans la maison, j’ai remarqué que j’avais changé de rythme de travail, je me sentais plus capable de me reposer et de prendre du temps … ou plutôt je ne pouvais plus faire autrement! L’énergie agitée du mental est comme « absorbée » par la matière de la terre… comme lorsqu’on est au contact de la nature.

Les parois intérieures sont recouvertes de plâtre naturel posé à la main par un artisan, la charpente a été construite par un compagnon du Devoir… Les murs eux ont été montés lors de chantiers participatifs conviviaux pendant lesquels nombre de bénévoles sont venus apprendre la technique avec notre artisan expert en CST qui dirigeait le travail. La qualité des personnes qui ont travaillé à la maison compte aussi! La toiture est végétale, recouverte aujourd’hui de petites plantes et d’herbes folles qui tiennent aussi le bureau au frais l’été et au chaud l’hiver.

Un bureau bas

Fait sur mesure par un menuisier mon bureau est à la hauteur d’une table basse. Je l’ai conçu pour pouvoir y travailler en position accroupie, à genoux, assise au sol… et respecter ainsi un des principes fondamentaux du vivant: la vitalité du bas du corps.

Sur des chaises depuis l’enfance et contraint à une immobilité forcée en assise, le corps a perdu la plupart du temps la souplesse et la force du bas de corps. La souplesse et la force des pieds, les chevilles bloquées, les jambes dévitalisées ont fait place à la sur-utilisation du haut: épaules, bras, tête.

L’équilibre perdu est dû essentiellement à la scolarité qui bloque le corps de l’enfant très tôt dans son mouvement naturel et à la sédentarité des modes de vie: l’énergie se concentre dans la tête et les bras. La racine et la puissance de notre appui dans la terre sont dévitalisés: la raideur des jambes, des articulations (chevilles, genoux, hanches) a pour conséquence les douleurs et blocages du dos.

Le mal de dos chroniques dans nos société vient de là: l’oubli du bas du corps et la mauvaise utilisation de nos appuis. Quand la fondation n’est plus en place le reste de l’édifice ne peut pas fonctionner sainement.

Le corps libre de l’enfant

En situation proche du sol, le corps retrouve ses aptitudes naturelles qu’il avait enfant. Accroupi, assis, à genoux dans toutes sortes de positions: c’est ce que les petits font naturellement à la crèche ou encore pour dessiner sur de petites tables quand on ne les oblige pas à utiliser des chaises.

Mon marchand de légumes à qui je partageais mon choix de bureau s’est exclamé « ça me rappelle quand j’étais en maternelle et que je m’asseyais ainsi pour dessiner! C’est comme si cela me libérait l’imaginaire … tu m’as ramené loin en arrière! » et un sourire illumina son visage.

Les postures dites aussi « archétypales » (accroupi, à genoux assises au sol jambes croisée ou allongées… ) permettent un mouvement dans le corps que l’assise sur la chaise ne permet pas.

Ce mouvement inné fait circuler l’énergie, permet de détendre bras et nuque, d’étirer le dos, de garder les pieds forts et les jambes musclés.

Sur un plan émotionnel, cela a l’effet de libération joyeuse ressenti par mon épicier… la tête est plus légère, le corps peut « jouer » avec les postures, et on ressent tout simplement de la joie. Car dans le corps, le mouvement est source de joie et la joie source de mouvement.

Espaces zen et ludique

Outre le bureau adapté, il y a au sol dans mon bureau :

  • le coussin de méditation
  • le tapis de sol

Cela me permet de faire mes « pauses zen et ludique »

soit en assise de méditation pour calmer l’esprit et respirer

soit sur le tapis pour étirements, jeux du corps, ou renforcement musculaire … selon les besoins et envies du corps pendant mes pauses!

Autres options?

La station debout

Un autre point de travail dans mon bureau permet de rester debout. L’ordinateur est sur un petit meuble et lorsque j’en ressens le besoin, je peux écrire debout. Là encore cela permet de rester dans ma racine, de jouer avec la mobilité, d’être plus vivante que coincée sur une chaise. La station debout permet aussi d’avoir une énergie plus engagée lorsqu’on veut se concentrer ou qu’on intervient en vidéo ou en visio.

La Station debout permet ainsi de s’ancrer plus facilement au sol et d’être mobile à partir de la racine, ce qui est un des autres grands principes de la vitalité: la circulation de notre énergie vitale, appelée dans les traditions orientales le « Chi » depuis la terre et dans toute la globalité du corps.

Rester sur son axe terre ciel, libérer le thorax et respirer profondément, laisser les genoux souples: toutes ces qualités du corps sain peuvent être entretenues en même temps que l’on travaille debout.

Les sièges dit « ergonomiques »

La veille de la publication de cet article, un ami me confie qu’il est de retour de chez son kiné et qu’il doit s’acheter un siège ergonomique pour éviter d’avoir de nouveau mal au dos en travaillant. Ces sièges peuvent vendus à des prix très élevés si l’on veut avoir un objet de qualité.

Je conseillerai plutôt de chercher à défaire ce qui a provoqué les raideurs et mauvaises postures que d' »assister » le corps! Bien entendu c’est « mieux que rien » mais un siège reste un siège. Cela ne permet pas au corps d’être complètement mobile et d’accomplir les « micro-actions » du bas du corps qui permettent de libérer le dos et la colonne vertébrale.

En Body Art Healing, l’art du corps qui guérit la vie, nous allons aider le corps à reprendre son chemin naturel de vitalité. Le premier axe de travail est celui de rendre au bas du corps sa puissance à partir de la racine. Les pieds, chevilles, genoux, hanches sont libérés et actifs. Ils amortissent, étirent, font circuler l’énergie dans tout le haut qui lui est léger et libre de tensions.

Clarté et fluidité d’abord

Un espace lumineux et fonctionnel

Un bureau organique c’est aussi un bureau qui facilite la vie et le bien-être.

Il reste clair, rangé avec le minimum nécessaire au fonctionnement. Il y a de l’espace pour faire des exercices physiques, sur un tapis de yoga et l’espace « méditation », le premier endroit sur lequel on tombe en entrant dans la pièce: une invitation quotidienne à me poser dans le calme de l’esprit avant que de me mettre au bureau!

Il est aussi bien équipé techniquement car la qualité des outils techniques (ordinateurs, micro, casques…) participe à l’aisance dans le travail et à la fluidité de l’énergie.

Des objets qui ont une âme

La déco et les objets qui s’y trouvent sont tous des « ancrages positifs » dans des émotions bonnes pour moi. Un tableau offert par un ami, une carte venant de ma fille évoquant l’art, le livre de ma première maître de training d’acteurs, un cadeau offert par mon partenaire de business ou des goodies de qualité, souvenir de mes mentors dans leurs séminaires.

Ces objets fétiches « vibrent » des choses bonnes pour moi et quand je fais le tour du bureau par le regard, le coeur sourit à l’intérieur.

Car l’énergie vitale qui nous nourrit est avant tout celle de l’amour, de l’amitié, du partage, de vibrations élevées.

la « Check list » pour un bureau organique

Un espace dans lequel tu te sens bien :

  • l’espace est assez grand mais pas trop non plus pour ne pas être « perdu ».
  • l’énergie peut circuler : il est rangé chaque soir
  • il est cocoon : des formes rondes et douces autour du corps, on évite les angles pointus et carrés (bords de tables et meubles arrondis)
  • il est gai: des couleurs qui te plaisent et te font du bien sans surcharge pour ne pas « distraire » le mental
  • Il est lumineux avec une belle source de lumière extérieure et intérieure
  • Les matériaux qui s’y trouvent sont doux pour l’organisme: naturels de préférence ou recouverts de matières naturelle si on ne peut faire mieux!
  • Il est minimaliste : avec juste ce qui est nécessaire pour travailler
  • Il est bien équipé: techniquement il faut avoir du matériel en ordre de marche pour se faciliter la vie!
  • L’assise au bureau est essentielle! Un bon siège ergonomique ou mieux une assise au sol
  • 2 « postes » de travail dont un debout pour changer d’espace, de posture et soutenir la dynamique
  • Il dispose d’un endroit « zen » et un espace pour pouvoir étirer le corps et bouger un peu (ou alors dans une pièce proche, attenante de manière à ce que tu y accèdes immédiatement quand le corps a besoin)
  • Il s’y trouve des livres inspirants à feuilleter
  • Il y a aussi des objets nourrissant pour le coeur qui créent un « ancrage émotionnel positif » pour toi

L’été pendant les congés, c’est le bon moment pour vérifier chaque point de ton bureau et ranger, aménager, débarrasser, re-décorer… amuse toi bien!

Besoin de conseils pour ton cas particulier?

Je t’invite à prendre ton rdv téléphonique avec ma co-équipière ou à m’écrire avec le formulaire de contact pour me confier où tu en es de ton chemin. Je serai heureuse de t’aider à avancer. Nos conseils sont évidemment gratuits pour ces premiers pas!

Cet article vous a plu ?

Derniers articles

Actualités

Le rythme! Pouls vital de la conférence

Sans rythme, un spectacle ou une conférence ne captivent pas leur public. Quel est le secret le plus puissant pour être certain de savoir jouer du rythme? Réponse en fin de cette vidéo !

Le leadership est une posture et non pas un poste

Le leadership tient à la posture plutôt qu'au poste.Incarner une vision d'ensemble Tenir la "colonne vertébrale" des valeurs du groupe Servir le collectif Comment peut-on imaginer qu'un leader accomplisse autant pour les autres si il n'est pas lui-même

Vidéo! Parler de leadership aujourd’hui? C’est le 4 mars!

On fonce! Tous à la Soirée exceptionnelle de l'AFCP Conférenciers Professionnels !! Pendant ce dimanche tranquille à la maison c'est le moment de planifier la sortie et de réserver sa place !! LUNDI 4 MARS Théâtre des Enfants

Recevoir l'article en PDF :

Comment éviter les maux du dos et favoriser le bien-être au travail avec un « bureau organique »

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les newsletter de Laurence Arpi. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.  En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et de vos droits

Inscrivez-vous à ma newsletter

Restons en contact & suivez mon actualité.

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les newsletter de Laurence Arpi. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.  En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et de vos droits