fbpx

. Je n'aime pas mon corps, comment faire?.

MCS Bien-être  - Extrait de l'émission avec Laurence Arpi auteur de "Mon corps a des choses à me dire"

Pour  la sortie de mon ouvrage « Mon corps a des choses à me dire », je suis l’invitée de MCS Bien-être dans l’émission « Autour du Bien-être ».  Nous partons du constat que nombre de personnes et de femmes en particulier n’aiment pas leur corps. L’émission complète n’était disponible que pour les abonnés. Dans cet extrait, je partage les grandes lignes à retenir dans notre rapport au corps.  

Je n'aime pas mon corps, comment faire?
Gagner confiance en soi

Notre mental est le premier responsable de notre désamour du corps. Il juge et alimente des croyances négatives.  Le corps lui « ne se juge pas lui-même ». Le premier pas pour sortir de notre dualité avec notre propre corps est de revenir aux sensations physiques. Comment fait-on? Par des exercices spécifique que j’aborde dans mon livre,  « Mon corps a des choses à me dire » , il faut s’entraîner. 

Le retour au corps se fait par l’action physique. Mon training est un ensemble d’ exercices issus de l’entraînement de l’acteur. Ils sont faits non pas juste pour apporter du bien-être, des muscles ou de la souplesse!  Ils agissent sur toute notre personne. L’acteur doit être présent, charismatique, vif, et confiant. Le training du corps et de la voix que j’appelle aujourd’hui « Body Art Healing » permet d’acquérir toutes ces qualités. 

En passant par le corps, on emprunte un raccourci pour gagner confiance en soi. On apprend aussi à l’aimer mieux. Seul la force de l’amour peut nous aider à guérir ou mincir pour être en harmonie avec nous-mêmes. 

Si nous sommes en conflit avec notre corps, nous ne pouvons pas faire ce qu’il faut pour améliorer notre image. Nous sentir bien permet de nous sentir belle: nous sommes alors motivées pour faire les efforts nécessaires pour avoir notre corps de rêve

 

Je n'aime pas mon corps, comment faire?
Sortir de la culpabilité

Ecouter notre corps est souvent douloureux. C’est la raison pour laquelle beaucoup de personnes se coupent de leurs émotions. On reste alors prisonnier de notre mental, et loin de notre être profond dont le corps est la porte. 

Cette dissociation de notre corps et de notre esprit a aussi des origines éducatives et culturelles

  1. à l’école on a immobilisé le corps pour faire marcher « la tête » en majorité. 
  2. Notre société est basée sur un esprit cartésien qui a décrété « je pense donc je suis ».  
  3. Des centaines d’années de religion culpabilisante ont renforcé la tendance à rejeter notre corps.

Au lieu de pratiquer une spiritualité sainement incarnée, on a attribué au corps la responsabilité de tous nos vices … (gourmandise, sensualité, passion). Alors que pour moi, c’est un mental non discipliné et conditionné par les stimulis de la consommation (alimentaire, pornographique… ) qui est le responsable. Le corps lui est naturellement libre, sensuel et sain.  

Coupé du corps, on ne peut pas  bénéficier de ses trésors: intuition, vitalité, créativité... qui sont nos premiers atouts pour vivre une vie passionnante et joyeuse. 

Pour reconnecter avec lui et ouvrir la porte de l’être pour vivre une vie plus dynamique et alignée voir Body Art Healing, l’art du corps qui guérit la vie.